EROR (The Pianist)

EROR (The Pianist)

Au cours de la crise financière qui frappa de plein fouet la Grèce, un tag est apparu dans les rues d’Athènes, fleurissant sur les murs et façades de grands immeubles. « Eror » (λάθως) inscrit avec une erreur d’orthographe. Un pianiste déguisé va répéter cette interjection lancinante dans un monde déserté : Eror. La compositrice Georgia Spiropoulos mêle l’expérience athénienne à d’autres grands traumatismes urbains, comme les attentats parisiens du Bataclan. Cette fantasmagorie pour pianiste survivant prend la forme d’un théâtre d’ombres murales, où se projette violemment la vie et le présent instables : instabilité civilisationnelle et géographique, instabilité de notre monde numérique et de la bulle financière, erreur et instabilité algorithmique affectant le matériel musical ou visuel, tout un monde chaotique émergeant d’un piano-matrice.


1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement